Lovelist
Lovelist
Votre Lovelist est vide : faites un vœu !
LOVELIST
VOTRE PANIER
Votre panier est vide : commencer le shopping !
VOIR LE PANIER
PIANOPRIMO
Que veulent les gens ? Les designers le savent
top banner arrow
Temps de lecture
8 Minutes

Que veulent les gens ? Les designers le savent

Michael Anastassiades, Marcantonio et Fabrice Berrux n'ont pas besoin d'introduction dans le monde du design. Ils ont trois nationalités et styles différents mais ils partagent trois impératifs : le défi, l'excitation et le plaisir. Nous les avons rencontrés lors de la dernière semaine du design de Milan, ce qui nous a laissé une certitude : pour être designer, il faut aussi être anthropologue.

Michael Anastassiades et le yoga

Michael Anastassiades dit qu'il a toujours dessiné. Il est un professeur de yoga ainsi qu'un designer, et la pratique devient un état d'esprit qui enrichit ses projets pour Flos.

J'ai une nature très obsessionnelle, quand je suis passionné par quelque chose que je la fais à des niveaux extrêmes. Ma pratique de design est obsessionnelle. La discipline derrière est obsessionnelle.
Michael Anastassiades

L'objectif est très simple : surmonter ses limites pour atteindre l'équilibre et la stabilité.

Jewels After Jewels After Jewels, un vers d'une chanson de Björk, est le nom de votre dernière installation pour Flos à la Semaine du design de Milan 2018. Elle se distingue par deux caractéristiques : la géométrie et la modularité. Pensez-vous que ce sont deux aspects importants pour le design d'aujourd'hui ?

Je pense qu'aujourd'hui, en tant que concepteurs, nous devons donner aux gens quelque chose de plus d'un objet statique. Quelque chose qui implique un certain degré d'interaction. Nous designers, nous sommes des maniaques de contrôle, nous voulons toujours que les choses soient vraies d'une manière spécifique. Mais nous devons apprendre à voir les choses différemment.

photocredit: Santi CalecaArrangements par Michael Anastassiades pour Flos. photocredit: Santi Caleca

Très difficile en effet, mais un geste très généreux.

Donner aux gens la chance d'être créatifs est un très beau geste. Il est intéressant de les laisser être ce qu'ils veulent être. La série Arrangements, protagoniste de l'installation Jewels After Jewels, comprend cinq formes de base qui peuvent être facilement arrangées comme vous le souhaitez. C'est le même principe de String Lights, qui a permi aux gens de s'exprimer librement et de donner une idée d'eux-mêmes aux autres, comme ils le font sur les réseaux sociaux.
Beaucoup de gens se sont sentis intimidés, effrayés par le projet String Lights, parce qu'il est difficile de gérer la liberté. Souvent, en tant qu'êtres humains, nous ne voulons pas être libres. Mais c'est un beau geste de permettre à quelqu'un d'être libre.

Les lumières IC sont venues d'une idée différente, celle d'un jongleur qui fait bouger une série de sphères de cristal avec facilité et les équilibre à des angles surprenants.

Oui, c'était un projet complètement différent, mais il était encore décliné dans une série de versions : lampes de table, de terre, murales, à suspension ... Et les gens ont aimé l'idée d'avoir l'embarras du choix.

J'aurais pu retourner à Chypre d'où je suis originaire mais j'aurais été un gros poisson dans un petit étang. Je voulais être un petit poisson dans un grand étang
Michael Anastassiades

Lampadaire IC F2 - chrome
Suspension IC S2 - laiton
Lampe de table IC T2 - chrome
Suspension String Light Sphere 22mt
Suspension String Light Cone 22mt
Lampe de table Copycat

Marcantonio et le côté pop de la nature

Si Michael Anastassiades dessine ce que son esprit imagine, Marcantonio le sculpte. Il aime penser à son travail comme une continuation de ce qu'il faisait quand il n'était qu'un enfant. Une idée d'immédiateté et de spontanéité qui l'approche de Stefano Seletti, pour qui il a conçu des produits iconiques tels que les Monkey Lamps.

Je n'abandonne jamais l'ironie ; l'ironie est une affaire sérieuse. Si une bonne idée est même amusante, je ne peux pas résister à la réaliser.
Marcantonio

Vos choix, vos projets, qu’est-ce-qu’elles nous disent de vous et de notre société ?

Ma production ne vient pas du désir de dire quelque chose mais du besoin de créer. Je pense que c'est un processus naturel, comme une plante qui fleurit ou une pierre qui se transforme en cristaux. Je n'ai qu'à choisir les meilleurs idées. C'est comme tomber amoureux et ensuite c'est le même amour et le même soin que je met dans la création ou le développement de ces idées. Je pense que les gens vont aimer ce que je crée parce que je l’aime aussi, et je suis normalement très critique avec moi-même.
Grâce à mon travail, j'ai compris que mon identité ne veut pas être définie mais laissée libre de changer, et c'est un grand privilège. En effet, s'il y a quelque chose que je veux communiquer, c'est cette idée de liberté.

Plus généralement, dans quelle direction va le design et pourquoi ?

Il existe de nombreux types de design et souvent ils vont dans des directions opposées, il n'est donc pas possible d'avoir une perception commune.
Certes, nous pouvons dire que le design va vers l'avenir et vise à découvrir de nouvelles langues et de nouvelles technologies. Cela nous aidera à mieux vivre, mais j'espère qu'il y aura toujours de la place pour l'émotion.

 Que pensez-vous être ou devrait être le rôle du designer dans une société comme la nôtre, dans laquelle, par exemple, votre lien bien aimé entre l'homme et la nature est extrêmement négligé ?

De toute évidence, un designer, qui a la possibilité de communiquer avec de nombreuses personnes, a le devoir de diffuser une éthique intelligente. Mais cela devrait être fait par n'importe qui, acteurs, sportifs, politiciens et artistes. Le rôle d'un concepteur est de concevoir des produits que les gens aiment.
Je ressens un fort attrait pour la nature et je suis constamment en contact avec elle et je m'en inspire.  J'aime créer des objets qui représentent des animaux et des plantes parce qu'ils me font me sentir mieux. Et il est vrai que parfois nous nous identifions comme autre chose que la nature, même si nous sommes l'expression maximale de la nature. Le monde moderne est un peu aliénant, c'est pourquoi j'ai tendance à créer des objets qui évoquent notre appartenance.

Lampe de table Monkey assis
Pot Love in Bloom
Lampe de table Mouse debout

Fabrice Berrux et la surprise

Fabrice Berrux est professeur de design ainsi que designer, c'est pourquoi il est toujours en contact avec les jeunes, ce qui lui a permis de maintenir un esprit à la fois ludique et mature. Il conçoit pour se surprendre. A la dernière semaine du design à Milan, il a présenté, entre d’autres projets, une bibliothèque modulaire au nom révélateur : Cabinet de Curiosité.

Comme Michael Anastassiades évoque souvent la signification polyvalente du mot anglais « pendentif », Fabrice Berrux s'inspire du terme français « bibliothèque » qui désigne à la fois le lieu physique dans lequel nous consultons les livres et le meuble dans lequel nous les rangeons. « C'est pourquoi - explique-t-il - je voulais créer une bibliothèque avec une dimension architecturale ».

Fabrice Berrux seduto sul suo PanoramaFabrice Berrux sur son canapé Panorama

D'où viennent vos créations ?

D'un sentiment commun: nous tous, quand nous nous réveillons le matin, espérons être surpris pendant la journée. Nous voulons être surpris par des histoires ou des réunions, mais cela arrive rarement. Donc, le meilleur moyen est de vous surprendre: et c'est exactement pourquoi j'ai choisi d'être un designer.

Donc, même cette bibliothèque, qui pour elle est aussi un souvenir du studio de souvenirs de son grand-père, est une invitation à être curieux, à être surpris ?

Bien sûr: le Cabinet de Curiosité est évidemment adapté à la collection de livres mais c'est aussi un espace où montrer des souvenirs, des trésors, des sculptures, des éléments de notre passé, les triomphes de la modernité. C'est un peu comme lorsque nous recevons des fleurs: nous aimons les mettre dans un vase parce que nous serons surpris par la façon dont ils vont s'installer à l'intérieur, ce qui sera différent du bouquet.
De la même manière, nous aurons le plaisir de remplir cette bibliothèque: quel livre est-ce que je mets là, quelles photos je mets là ? Ce dialogue avec l'objet est une dimension qui m'intéresse. J'aime tous les rituels que nous entretenons avec notre environnement et en particulier avec les objets.

Une philosophie de vie en parfaite adéquation avec les icônes de la marque Veneto, de Big Table à Eddy, toujours protagonistes du dernier Salone del Mobile.

Table basse The Duck
Table Big Table
Fauteuil Eddy
LES PRODUITS MENTIONNÉS DANS L'ARTICLE
PARTAGER
Voir dans la boutique
Go up Haut de page
Service Clients dédié

Vous avez des doutes ou des questions ? Contactez-nous !
Tel 09 77 55 05 75
Lun-Ven 09h-13h | 14h-18h
customercare@lovethesign.com

Produits 100% originaux

Nous sélectionnons les meilleures marques de design et nous travaillons avec eux. Pourquoi ? Pour garantir des produits 100% originaux et une qualité certifiée deux fois, par les marques et par nous.

Satisfaits ou Remboursés

Nous offrons un service fiable, avec des transporteurs spécialisés, et nous offrons les frais de port pour chaque commande supérieure à 200€*. Et si vous n'êtes pas satisfait, retourner un produit est vraiment facile. *Commandes volumineuses exclues

Paiement Sécurisé
Payments