Lovelist
Lovelist
Votre Lovelist est vide : faites un vœu !
LOVELIST
VOTRE PANIER
Votre panier est vide : commencer le shopping !
VOIR LE PANIER
PIANOPRIMO
6 lieux insolites et méconnus de Milan
top banner arrow
Temps de lecture
6 Minutes

6 lieux insolites et méconnus de Milan

Il faut être honnête, la ville de Milan n’est pas appréciée par beaucoup d’italiens. Elle est grise, il fait froid et il pleut disent certains. Les gens sont tous pressés, se plaignent d'autres. Mais, dans les rues de Milan, il y a encore des personnes qui l’aiment sincèrement - et l’apprécient ! - et ils répondent « peut-être » aux critiques sans être vraiment convaincus.

Six endroits de Milan peu connus et fascinants qui convaincront les plus sceptiques parmi les nouveaux habitants de la ville et ceux qui les ont toujours eu sous les yeux, mais sans jamais savoir les regarder. Parce que, entre vous et moi : Milan est belle.

1. Un coin tranquille : des flamants roses dans la ville

D'une part, un homme d'affaires italien - l'inventeur des fromages Mio – d’autre part des flamants roses, libres au milieu d'un jardin urbain. Si vous êtes perdu et que vous pensez que les deux choses ne peuvent pas être liées, il est temps d’y repenser : nous parlons de la Villa Invernizzi située Corso Venezia 32. Pour atteindre cette villa, vous devrez aller Via Cappuccini, un coin tranquille et magique, et enfin, vous pourrez admirer le jardin qui accueille ces oiseaux inhabituels et aux belles plumes roses.

Romeo Invernizzi - précurseur de la mode flamingo – les a ramené d'Amérique du Sud en 1970. Depuis lors, ces flamants roses se sont parfaitement adaptés et n’ont pas l'intention de s’envoler. Certains aiment Milan.

2. Cours d'aquarelle à Vico dei Lavandai

Descendez à la station de métro Porta Genova, parcourez à pied Via Vigevano, puis longez le Naviglio, lentement, parce que c’est splendide, particulièrement vers cinq heures de l'après-midi lors d’une journée claire, pas trop chaude. Vous verrez l'allée apparaitre au loin : un moulin, un ruisseau, des grenouilles, des escargots, des nénuphars et une odeur légèrement salée. Vico de Lavandai était le lieu où les femmes milanaises lavaient des vêtements et il est resté inchangé au fil du temps. Si vous vous arrêtez et faites un petit effort, vous pouvez les voir.

Mais ne soyez pas timide. Arrivé au numéro 6, vous trouverez une grande porte en bois avec un signe en céramique bleue, style provençal. A l'intérieur, il y a un certain nombre de galeries qui présentent principalement des aquarelles, des peintres et des artisans du passé. Peut-être, en vous baladant à Vico, vous trouverez un panneau « à vendre » ou « à louer » : regardez-le sans vous sentir gêné, le rêve est permis.

3. La grande oreille du gardien de Via Serbelloni

Imaginez-vous être invité à dîner par un ami, d’arriver devant son immeuble et au lieu d’un interphone, vous devez hurler votre nom dans une grande oreille. Fou ? Oui, jusqu'à ce que vous tombiez sur Palazzo Sola Busca Via Serbelloni 10 et sa célèbre oreille en bronze. En plus d'être l'un des premiers interphones de toute la ville, il gagne le prix de l’originalité.

L'artiste est le sculpteur Adolfo Wildt, qui a été en mesure d'améliorer le bel immeuble liberty, justement surnommé Ca 'de l'Oreggia. L’oreille-interphone a récemment pris sa retraite, mais avant, cette oreille permettait aux visiteurs de s’annoncer au gardien. Brillant.

Sticker You Are Here
Sticker Flamingo
Chaise Italian 50's

4. Un crâne Rococo

Si vous avez l’occasion de vous promenez aux alentours de l’Università Statale di Milano, dirigez vous vers la place Santo Stefano. Vous trouverez une église majestueuse et imposante, qui donne son nom à cette place. Ne vous arrêtez pas encore : allez vers la droite et entrez dans la petite église, presque insignifiante. Maintenant, vous pouvez vous arrêter et vous laisser surprendre : crânes, tibias, péronés et fémurs recouvrent et décorent les murs de l'église de San Bernardino alle Ossa.

Qui a eu l'idée d’alterner des crânes et des décorations Rococo ? I Disciplini, un ordre religieux dédié au culte des morts, qui, à la mi-1600 - après l'effondrement des deux églises - a décidé de reconstruire l'une des deux avec un style plus excentrique et original. Les légendes - plus paroissiales - racontent que les os appartiennent aux martyrs chrétiens, conduits par Saint Ambroise et qui sont morts lors d’une bataille pour défendre la ville. La vérité - plus simple - est que ce sont les restes des morts de l'hôpital peu lointain. Mais le spectacle reste incroyable.

5. U'mia bella Madunina : chiens, chats et dictateurs

Milan est par définition la ville de la Madonnina, la belle statue située au sommet du Duomo qui scrute et protège la ville. Si vous demandez à un milanais, il commencera à chanter fièrement la célèbre chanson homonyme. Mais si vous demandez à ce même milanais comment est l’intérieur du Duomo, il vous répondra qu’il ne s’en souvient pas, sa première et dernière visite datant d’un voyage scolaire.

Le symbole de la ville de Milan réserve des curiosités surprenantes. Parmi les innombrables statues qui ornent la cathédrale, il y en a certaines très inhabituelles. En effet, les sculpteurs étant à court d'idées après 700 ans d'incrustations ont demandé et accepté volontiers des conseils. Ainsi, parmi les gargouilles, on peut trouver Napoléon, deux boxeurs, d'innombrables chats, chiens et autres animaux et ... Mussolini. Pour les voir, vous devez monter sur le toit (il y a l’ascenseur, ne vous inquiétez pas) et quand vous arrivez à l'extérieur, tournez à gauche, regardez vers le nord-ouest et regardez vers le bas le sommet à deux pointes.

6. Neuf mètres dans quatre-vingt-cinq centimètres

Vous pensez que la réalité virtuelle est une découverte du XXIe siècle ? Vous avez tort. Si vous avez l’occasion de vous promener via Torino, faites un petit détour et allez visiter la petite église cachée de San Satiro, qui se trouve juste après via Sperorari. Vous découvrirez une abside - qui, pour ceux qui n’ont pas été très attentifs aux cours d'art à l'école, est la partie derrière l'autel – avec une profondeur de neuf mètres. Mais connaissez-vous la vérité ? En réalité, elle ne mesure que 95 centimètres.

Magie ? Non, c’est juste un jeu de perspective très efficace. Donato Bramante est à l’origine de ce projet en 1480, alors qu'il était à la recherche d'une solution originale pour construire une abside dans la petite église de San Satiro, alors que l'espace physique était limité à cause d’une rue derrière l'église.

Poster Tram 19 Milano
LES PRODUITS MENTIONNÉS DANS L'ARTICLE
PARTAGER
Voir dans la boutique
Go up Haut de page
Service Clients dédié

Vous avez des doutes ou des questions ? Contactez-nous !
Tel 09 77 55 05 75
Lun-Ven 09h-13h | 14h-18h
customercare@lovethesign.com

Produits 100% originaux

Nous sélectionnons les meilleures marques de design et nous travaillons avec eux. Pourquoi ? Pour garantir des produits 100% originaux et une qualité certifiée deux fois, par les marques et par nous.

Satisfaits ou Remboursés

Nous offrons un service fiable, avec des transporteurs spécialisés, et nous offrons les frais de port pour chaque commande supérieure à 200€*. Et si vous n'êtes pas satisfait, retourner un produit est vraiment facile. *Commandes volumineuses exclues

Paiement Sécurisé
Payments